Innovation-Summit-(5)---Andrew-Dent,-Ph.D

D’après Andrew Dent, Ph. D., de Materials ConneXion, les premières phases d’un projet sont les plus importantes du point de vue de l’innovation. Materials ConneXion est un cabinet de conseil international spécialisé dans les matériaux et il possède la plus grande matériauthèque mondiale, riche d’une collection unique de matériaux et procédés avancés, innovants et durables.

COMMENT LE CHOIX DES MATÉRIAUX INFLUE-T-IL SUR L’INNOVATION ?

Dans tout processus d’innovation, le choix des matériaux doit s’effectuer dès le début. C’est une erreur de concevoir un produit d’abord et de décider ensuite du type de matériau qui sera utilisé. Vous devez plutôt réfléchir au type de matériau susceptible de convenir à l’utilisation considérée avant même de vous demander à quoi cela ressemblera. À cet effet, il est recommandé de travailler avec le fabricant du produit afin de comprendre quelles sont les contraintes existantes.

Par exemple, dans le cas d’un tissu, vous devez savoir si le matériau peut faire ce que vous voulez qu’il fasse. Peut-il être étiré ou mis en forme ? Peut-il être facilement imprimé ? Une fois que vous avez compris les contraintes et les caractéristiques du tissu considéré, vous pouvez passer à la conception en optimisant le matériau. C’est le choix du matériau qui va conditionner la réussite de votre processus d’innovation.

 

QU’EST-CE QUE LA « SUBSTITUTION DE MATÉRIAUX » ET COMMENT LES ENTREPRISES Y RECOURENT-ELLES POUR CRÉER DE NOUVEAUX PRODUITS INNOVANTS ?

Les entreprises ont généralement recours à la substitution de matériaux pour des raisons de coût, de performance et de poids. Par exemple, elles cherchent en permanence des moyens de gagner du poids sur leurs produits. Les entreprises remplacent habituellement le métal par du plastique (le secteur automobile fait cela depuis des années), mais elles peuvent également avoir recours à des matériaux de remplacement issus de processus de fabrication différents.

Par exemple, puisque le secteur automobile remplace un matériau lourd, l’acier, par un matériau plus léger, le plastique, l’industrie sidérurgique s’est dit qu’elle devait trouver une parade à cette évolution. Elle a donc développé toute une gamme de nouveaux aciers qui, lorsqu’ils sont produits de manière appropriée, permettent d’obtenir des gains de poids encore plus importants. Ainsi, l’innovation peut consister à remplacer un matériau A par un matériau B, ou bien, partant du matériau A, à le repenser et à en modifier le processus de fabrication pour aboutir aux améliorations spécifiques nécessaires

COMMENT LES ENTREPRISES PEUVENT-ELLES S’INSPIRER DES INNOVATIONS D’AUTRES SECTEURS POUR DÉVELOPPER DE NOUVEAUX PRODUITS ADAPTÉS À LEUR PROPRE SECTEUR D’ACTIVITÉ ?

Les autres secteurs d’activité recèlent souvent de nombreuses innovations qui passent souvent inaperçues ou qui sont négligées. Les entreprises seraient à même de résoudre de nombreux problèmes de performance si elles allaient chercher les innovations étudiées et développées par d’autres secteurs d’activité et les adaptaient spécifiquement à leur produit ou à leur marché.

Par exemple, un problème auquel nous avons été confrontés a consisté à trouver les matériaux d’un nouvel étui souple pour un accessoire iPad comportant également un clavier. Nous avons finalement retenu trois matériaux ou procédés différents empruntés à d’autres secteurs : la première solution provenait de sacs à dos, la deuxième d’une doublure intérieure de blouson et la troisième d’un procédé d’impression 3D utilisé pour des baskets. Au lieu de réinventer la roue et de repenser chaque aspect du nouvel accessoire iPad, nous avons tout simplement eu recours à des matériaux et procédés déjà développés et nous les avons adaptés au produit considéré.

COMMENT VOYEZ-VOUS LE FUTUR DE L’INNOVATION DANS LES MATÉRIAUX ?

L’innovation biologique est un domaine qui me passionne tout particulièrement. Cela concerne des matériaux cultivés et récoltés chaque année, comme les cultures, ou bien exploités sur des périodes plus longues, comme le bois. Il est très avantageux d’appliquer des procédés industriels à des matériaux naturels. Prenez les algues par exemple : elles peuvent être transformées en plastiques, en cellules photovoltaïques, en batteries et en tissus, mais pour parvenir à les utiliser ainsi, elles doivent être produites à une échelle industrielle. L’avantage des algues par rapport à d’autres matériaux d’origine agricole, c’est qu’elles peuvent être cultivées dans des cuves et n’occupent pas de terres arables.

La nature a développé depuis des millions d’années un système extrêmement efficient. Il ne produit aucun déchet et les parties qu’il n’utilise pas ont toutes disparu. La nature propose ainsi un procédé de fabrication incroyablement efficient. Si nous pouvions imiter cela en l’appliquant à nos procédés industriels ou en utilisant plus de matériaux naturels, nous serions à même de découvrir de nouvelles propriétés des matériaux proprement incroyables. Nous avons tellement de choses à apprendre de la nature. Au lieu de la combattre, nous devrions collaborer avec elle et utiliser ses procédés naturels afin d’optimiser nos résultats.