La génération du millénaire transforme le lieu de travail avec une approche à un rythme effréné, avec une technologie omniprésente et extrêmement sociale de leurs carrières, d’après un professeur de l’Université d’État de Caroline du Nord.

« Il y a un grand nombre de fausses idées circulant à propos des membres de la génération du millénaire sur le lieu de travail, » a déclaré le superviseur de stage de l’Université d’État de Caroline du Nord Nancy Webster. « On les considère paresseux mais ils ne le sont pas. Loin de là. Ils peuvent sembler moins engagés ou irrespectueux, mais cela est dû au fait du grand nombre d’informations qu’ils doivent traiter. Ils peuvent sembler distants, mais cela est dû à leur personnalité. »

Nancy Webster, qui dans sa carrière a occupé des postes de direction dans les secteurs des textiles et de la vente de détail, enseigne au College of Textiles de l’Université d’État de Caroline du Nord. Son travail consiste entre autres à orienter les étudiants dans le cadre d’exercices de studio, et notamment l’un parrainé en 2012 avec la Concept Gallery de Glen Raven.

« Les membres de la génération du millénaire sont extrêmement intelligents et n’ont pas peur de remettre en cause les normes et le statu quo. Ils nous pousseront à penser différemment et établiront une nouvelle norme de performance qui adopte un rythme bien plus rapide, » commente-t-elle.

Les sociétés qui recrutent des employés de la génération du millénaire, qui sont habituellement considérés comme étant nés entre le début des années 1980 et le début des années 2000, devraient se préparer à leur proposer des missions difficiles avec pour récompense une plus grande liberté et davantage de temps hors du travail.

« La génération du millénaire attend des autres sur le lieu de travail qu’ils soient aussi leurs amis, » ajoute-t-elle. « Ce sont d’excellents membres d’équipe en quête d’un environnement social. »